Sis dans le quartier du parvis Saint-Pierre à Uccle, le Petit Pont est l'une des plus belles brasseries bruxelloises. Son atmosphère post-industrielle avec briques rouges apparentes, vieilles plaques émaillées et vieux objets de bric et de broc, donne à cet ancien relais de poste un cachet inimitable. Le restaurant ...

Sis dans le quartier du parvis Saint-Pierre à Uccle, le Petit Pont est l'une des plus belles brasseries bruxelloises. Son atmosphère post-industrielle avec briques rouges apparentes, vieilles plaques émaillées et vieux objets de bric et de broc, donne à cet ancien relais de poste un cachet inimitable. Le restaurant a été repris il y a quelques mois par Jean-Luc Colin, propriétaire du Villance à Auderghem et des Petits Oignons à Uccle. Il a eu l'excellente idée de confier la gestion de ce Petit Pont new look à l'inimitable Momo, que l'on retrouve avec plaisir après la fin de son aventure avec son épouse aux Petits Bouchons. Au piano, Dominique Midavaine joue une partition typique de brasserie. A côté d'un menu trois services (37 euros) et d'un lunch (19 euros), le chef propose une série de suggestions sur tableau noir. Comme une choucroute Petit Pont aux sept viandes qui, le jour de notre passage, s'est généreusement invitée sur de nombreuses tables. Nous lui avons préféré, en entrée, des cuisses de grenouilles (14 euros). Un plat canaille de plus en plus rare que le chef décline, pour notre plus grand bonheur, à l'ancienne avec trop-plein d'ail et de beurre. Les plats à la carte sont du même acabit : généreux et goûteux. Comme cet onglet à l'échalotte fondant (23 euros) ou ce magret de canard jus corsé au porto (24 euros). Avec une carte des vins plus que raisonnable, le Petit Pont est redevenu une destination plaisir. Sans prétention mais avec toute la qualité qui sied à une brasserie digne de ce nom.