Nouveau rebondissement dans l'affaire, décidément bien compliquée et politiquement très sensible, du projet Drohme qui prévoit le réaménagement de l'hippodrome de Boitsfort en centre récréatif. Fin janvier, le Conseil d'Etat a donné ra...

Nouveau rebondissement dans l'affaire, décidément bien compliquée et politiquement très sensible, du projet Drohme qui prévoit le réaménagement de l'hippodrome de Boitsfort en centre récréatif. Fin janvier, le Conseil d'Etat a donné raison aux riverains et aux Amis de la Forêt de Soignes et a donc suspendu le permis d'urbanisme. Selon le Conseil d'Etat, il ne peut y avoir de parking destiné aux visiteurs en bordure de la Forêt de Soignes. Une décision un peu surprenante dans la mesure où ce parking de 430 places existe depuis des années. Il est utilisé par les golfeurs voisins et le restaurant Le Pesage, a servi pour de nombreuses manifestations et a même hébergé des cirques. Mais, selon le Conseil d'Etat, sa présence est incompatible avec l'affectation en zone forestière inscrite au plan régional d'affectation du sol. Evidemment, cette décision met tout le projet Drohme à mal car il est impensable d'organiser des activités sans parking. Un projet qui a pris beaucoup de retard et accumule les pertes. Il pose également la question du maintien d'événements comme la Terrasse O2 qui utilise le parking pour accueillir ses nombreux visiteurs. Affaire à suivre...