La semaine dernière, le département américain de la Défense a annoncé la fin du programme JEDI ( Joint Enterprise Defense Infrastructure), vaste projet conf...

La semaine dernière, le département américain de la Défense a annoncé la fin du programme JEDI ( Joint Enterprise Defense Infrastructure), vaste projet confié à Microsoft et qui devait faire entrer le Pentagone dans l'ère du cloud moderne. Les militaires invoquent des arguments techniques mais personne n'est dupe: le Pentagone a choisi une voie d'apaisement plutôt qu'une bagarre judiciaire de plusieurs années avec Amazon, le finaliste évincé qui argue d'une intervention de Donald Trump en défaveur de Jeff Bezos, également patron d'un Washington Post réputé très défavorable à l'ex-président. A la place de JEDI, le Pentagone lancera le projet Joint Warfighter Cloud Capability, espérant des candidatures d'IBM, d'Oracle et de Google en plus de celles de Microsoft et d'Amazon.