A la lecture des chiffres du troisième trimestre de la New York Times Company, il est indéniable que le journal est en passe de réussir sa mue digitale via un système payant. Le Ne...

A la lecture des chiffres du troisième trimestre de la New York Times Company, il est indéniable que le journal est en passe de réussir sa mue digitale via un système payant. Le New York Times compte désormais 2,5 millions d'abonnés 100 % digitaux. A titre de comparaison, en 1993, au plus haut de l'ère " tout papier ", le nombre d'abonnés n'était que de 1,8 million. Les revenus digitaux s'élèvent désormais à 74 millions de dollars (+46 % par rapport à la même période en 2016) pour les abonnements et à 42 millions pour la publicité (+11 %). Cela correspond à un tiers du chiffre d'affaires du trimestre. Les publicités dans le journal papier ne représentent plus que 17 % des revenus. Le New York Times ambitionne, à l'horizon 2020, de compter 10 millions d'abonnés digitaux, pour des revenus espérés de 686 millions de dollars, soit quasi la moitié de son chiffre d'affaires. Par Xavier Beghin