En plus de la pandémie sanitaire... une cyberpandémie? Voilà comment certains observateurs interprètent la série de cyberattaques qui touchent différents systèmes informatiques en Belgique et ailleurs dans le monde depuis quelque temps. La dernière en date (et la plus remarquée chez nous) s'est déroulée la semaine passée et a touché le réseau Belnet. Peu connu du grand public, ce réseau fourn...

En plus de la pandémie sanitaire... une cyberpandémie? Voilà comment certains observateurs interprètent la série de cyberattaques qui touchent différents systèmes informatiques en Belgique et ailleurs dans le monde depuis quelque temps. La dernière en date (et la plus remarquée chez nous) s'est déroulée la semaine passée et a touché le réseau Belnet. Peu connu du grand public, ce réseau fournit pourtant l'internet aux universités et hautes écoles, à tous les centres de recherche, à des hôpitaux et... aux autorités du pays comme les SPF, le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, etc. C'est dire l'importance stratégique de Belnet et la raison pour laquelle des pirates s'y sont attaqué, entre autres cibles. Car Belnet a subitement été visé par 257.000 adresses IP réparties dans 29 pays pour une attaque dite DDos, soit une attaque qui vise à rendre indisponible un service et empêcher ses utilisateurs de l'employer. Concrètement, cette attaque massive a figé un nombre important de services, y compris des hôpitaux, freiné la communication de centres de vaccination et est allée jusqu'à empêcher des commissions au sein du Parlement fédéral qui n'obtenaient plus d'accès au web ou un accès très lent et partiel... Mais l'interrogation majeure réside dans l'objectif d'une telle cyberattaque. Des experts y voient une manière de détourner l'attention pour, par ailleurs, organiser des tentatives de phishing, installer des logiciels malveillants, etc. Cette attaque de Belnet intervient alors que ces dernières semaines, on enregistre une nette augmentation des attaques et intrusions un peu partout dans le monde, dans des services également actifs chez nous. De grands fournisseurs IT dans le monde comme SolarWinds, Microsoft Exchange, Codecov ou encore Pulse Secure et SonicWall. Des noms inconnus du grand public mais dont les solutions sont bien déployées en entreprises ou dans les universités. De quoi faire trembler l'ensemble des responsables IT...