A partir du 30 juin, avec un peu de retard sur le timing des autres institutions muséales, le site Art & Histoire propose une ouverture limitée. Pas d'expo temporaire mais un parcours fléché et protégé - désormais en vigueur - dans les collections permanentes de ce vaste ...

A partir du 30 juin, avec un peu de retard sur le timing des autres institutions muséales, le site Art & Histoire propose une ouverture limitée. Pas d'expo temporaire mais un parcours fléché et protégé - désormais en vigueur - dans les collections permanentes de ce vaste bâtiment inauguré en 1835, année de naissance d'un certain Léopold II. L'endroit est l'un des lieux bruxellois les plus fascinants pour ce qui est de l'atmosphère de musée à l'ancienne - sans incidence péjorative - même si la technologie s'est naturellement invitée à l'installation et au décryptage des oeuvres. Dans cet espace quasiment aussi vieux que la Belgique, la hauteur des collections est synchro à celle des salles. Occasion de retrouver - enfants compris - des basiques comme l'archéologie nationale incluant Gallo- Romains et Mérovingiens ou encore la toujours fascinante antiquité égyptienne exhibant momies, bijoux, statues divines et hiéroglyphes. Grèce, Rome, Etrurie, Iran vintage se découvrent au fil d'ambiances privilégiant la pénombre soignée. Et puis, parmi les autres (re)découvertes, il faut se glisser dans le panorama des Amériques qui, sur une période de plus de 5.000 ans, raconte l'invraisemblable parcours des civilisations allant de l'Alaska à la Terre de Feu. Cela et d'autres trips ? De quoi passer au moins deux heures de passion muséale.