L'inflation s'est élevée à 2,9 % au Royaume-Uni en mai. Un chiffre élevé. A titre de comparaison, l'indice des prix à la consommation n'a atteint que 1,4 % e...

L'inflation s'est élevée à 2,9 % au Royaume-Uni en mai. Un chiffre élevé. A titre de comparaison, l'indice des prix à la consommation n'a atteint que 1,4 % en zone euro sur le même mois. D'où vient un tel écart ? La réponse est à trouver dans le Brexit. Ce dernier a fait chuter la livre sterling. Les cambistes ont en effet moins confiance en la monnaie britannique. Or, cette dépréciation monétaire renchérit de facto tous les biens importés par le Royaume, comme les aliments, les vêtements ou les appareils électroniques. Autre problème : cette inflation évolue plus vite que les salaires. Ce qui risque de provoquer un recul relatif du pouvoir d'achat des Britanniques, une moindre consommation intérieure, voire au final, une moindre croissance. Par Jean-Christophe de Wasseige