Plus d'un an et demi après les crashes de Lion Air et d'Ethiopian Airlines, le Boeing 737Max est autorisé à revoler. En tout cas aux Etats-Unis, puisque seule la FAA (le régulateur américain) a...

Plus d'un an et demi après les crashes de Lion Air et d'Ethiopian Airlines, le Boeing 737Max est autorisé à revoler. En tout cas aux Etats-Unis, puisque seule la FAA (le régulateur américain) a donné son autorisation. A priori, l'AESA, son homologue européenne, devrait suivre sous peu. De même que le Canada, l'Amérique du Sud et les pays du continent australien. Reste à savoir ce que fera la Chine qui est le deuxième marché du 737Max et compte 200 avions immobilisés. Ce n'est toutefois pas encore tout de suite que l'on reverra l'appareil dans les airs: Boeing doit adapter les 387 exemplaires (pour 48 compagnies) déjà livrés et permettre aux pilotes de se former. Les experts tablent sur un mois aux Etats-Unis. Boeing pourra, en tout cas, reprendre ses livraisons une fois qu'elle aura aussi mis à jour les 450 avions produits depuis mars 2019 et qui attendent leurs propriétaires. Le constructeur estime qu'il faudra un an et demi pour solder ces livraisons.