C'était inscrit dans les astres: cinq ans après son rachat par Total, Lampiris va perdre son nom aux consonances noir-jaune-rouge pour adopter celui de sa maiso...

C'était inscrit dans les astres: cinq ans après son rachat par Total, Lampiris va perdre son nom aux consonances noir-jaune-rouge pour adopter celui de sa maison mère. A la fin du mois, Lampiris deviendra donc TotalEnergies sans que cela ne change quoi que ce soit pour ses clients. Une façon pour le groupe français, engagé dans un shift stratégique vers plus de renouvelable, de se verdir davantage puisque Lampiris ne propose que de l'électricité de source renouvelable et produite en Belgique. Elle a d'ailleurs acquis il y a un an, et ce pour 15 ans, l'ensemble de production du parc offshore Rentel. Lampiris est le n°3 du marché belge mais détient des parts de marché plus importantes à Bruxelles (18% pour le gaz et 19% pour l'électricité) et en Wallonie (15 et 13%) qu'en Flandre (9 et 7%).