Eric-Emmanuel Schmitt n'a pas peur d'escalader l'Everest. Son nouveau projet est de raconter en huit tomes l'histoire de l'humanité à travers les péripéties d'un immortel, Noam, qui traverse les âges, de la préhistoire jusqu'à nos j...

Eric-Emmanuel Schmitt n'a pas peur d'escalader l'Everest. Son nouveau projet est de raconter en huit tomes l'histoire de l'humanité à travers les péripéties d'un immortel, Noam, qui traverse les âges, de la préhistoire jusqu'à nos jours, où il découvre un complot destiné à mettre un terme à cette longue aventure. L'ambition avouée est d'emprunter le chemin ouvert par le Sapiens de Yuval Noah Harari mais avec la plume d'un écrivain qui trouve son inspiration autant dans les textes philosophiques que religieux ou romanesques. Le néolithique est le cadre du premier tome intitulé Paradis Perdus. Nous sommes sur les bords de ce qui deviendra la mer Noire, en plus ou moins 8.000 avant notre ère. C'est le moment dans l'Histoire où l'homme nomade va se sédentariser et, sans le savoir, inaugurer une civilisation dont nous sommes les derniers héritiers. Savants mélanges de roman initiatique, philosophique et d'aventures, ces Paradis perdus se lisent aussi comme l'épopée tragique d'un être condamné à ne pas mourir et à voir les siens disparaître.