C'est un resto peu banal qui a ouvert début septembre près de Genappe. Un projet a priori un peu bancal - mêlant café, resto et espace d'exposition - mais qui se révèle au final plutôt réussi...
...

C'est un resto peu banal qui a ouvert début septembre près de Genappe. Un projet a priori un peu bancal - mêlant café, resto et espace d'exposition - mais qui se révèle au final plutôt réussi... Après une carrière dans le bâtiment, Serge Luypaert a choisi, avec son épouse, de se reconvertir dans la torréfaction de café artisanale. Quand son ami David Martin découvre le corps de ferme qu'il entend investir, il le pousse à voir plus grand, en doublant " Le Lieu " (la marque de son café) d'un restaurant. Le chef étoilé a non seulement mis quelques billes dans l'affaire mais a aussi placé en cuisine le jeune Thomas Henaut, 29 ans, qui a passé cinq ans à La Paix. Ce qui frappe d'abord en ce " Lieu ", c'est l'espace, immense et décoré de façon pointue, avec ce grand bar où trône une sublime Spirit Duette, la Rolls de la machine à expresso. Pourtant, la salle n'accueille que quelques tables et 18 couverts seulement. Le restaurant n'étant ouvert que trois jours par semaine, la réservation est indispensable. Tous les 15 jours, Thomas Henaut compose un menu unique cinq services à 70 euros, servi de manière un peu pompeuse en gants blancs mais dans une vaisselle choisie. C'est un peu cher certes, mais, seul aux fourneaux, le jeune chef abat un sacré travail ! Et ce dès les mises en bouche, avec une jolie tapenade de girolles et mousse de chèvre et surtout un classique de La Paix qui prend ici tout son sens : le cappuccino de bisque de crabe et café (d'origine brésilienne) parfaitement exécuté. Tout n'est pas encore au point (notamment le plat : un filet de canette des Dombes servi avec un accompagnement trop douceâtre mêlant potimarron et maïs hors saison) mais le potentiel est évident. Et on aime le service en salle à l'ancienne. Ainsi, les oeufs à la coque sont brouillés à table avec de la ciboulette, du beurre de la ferme de la Goyette voisine et un peu de truffe du Périgord râpée. Un délice. On aime aussi la sélection des vins (35 euros), confiée à un autre ami du patron, Fabrice D'Hulster, le sommelier du Sea Grill. Lequel a notamment composé pour Le Lieu l'assemblage de l'excellent champagne maison, produit par la maison Rigot Caillez à Damery. Une certaine vision du luxe brabançon, avec en prime un service aux petits oignons !