" La fonction publique est un enjeu crucial pour la modernisation de la Wallonie. Nous avons un souci de trop grande proximité entre les partis, les cabinets et l'administration. Avec une forte politisation, PS-cdH surtout.
...

" La fonction publique est un enjeu crucial pour la modernisation de la Wallonie. Nous avons un souci de trop grande proximité entre les partis, les cabinets et l'administration. Avec une forte politisation, PS-cdH surtout. La manière de travailler dépendra des personnes. En tant que ministre, j'ai travaillé avec des fonctionnaires politisés mais compétents et loyaux. Mais j'ai aussi pu constater que certains dirigeants de l'administration wallonne donnaient l'info à des cabinets de leur couleur politique plutôt qu'au cabinet fonctionnel. C'est un dysfonctionnement grave. J'ai connu aussi un manque de diligence sur certains dossiers. Il ne faut certainement pas généraliser, mais ces comportements existent dans l'administration. Je ne suis même pas certain que ces personnes agissent sur commande des partis, elles croient qu'elles doivent fonctionner de la sorte. Ce système est, pour moi, un frein au développement de la Wallonie. Dans les outils économiques, on retrouve beaucoup de personnes, souvent très compétentes, issues des cabinets PS. Ils n'ont jamais été dans cette situation de devoir gérer avec un ministre non-PS. A eux de prouver qu'ils peuvent le faire. La suite va dépendre du niveau de crise qu'on va connaître. Le système politique est ébranlé, cela peut générer une forme de panique. Et puis, il y a les contrats de gestion et les responsabilités personnelles. Tous ces gens savent qu'ils peuvent être appelés à rendre des comptes devant une commission parlementaire, voire une commission d'enquête. "