La Commission Economie de la Chambre a approuvé mercredi dernier le projet de deuxième pilier de la pension destiné aux indépendants en personne physique. Depuis 2014, les dirigeants d...

La Commission Economie de la Chambre a approuvé mercredi dernier le projet de deuxième pilier de la pension destiné aux indépendants en personne physique. Depuis 2014, les dirigeants d'entreprise peuvent se constituer une pension du deuxième pilier (l'EIP) limitée à 80 % de leur dernier revenu brut. Les indépendants en personne physique n'avaient accès qu'à la PLCI, un dispositif limité (cotisation maximale de 3.666,85 euros par an) et très contraignant. Le projet va supprimer cette discrimination. L'indépendant en personne physique pourra se constituer une pension complémentaire (CPTI) jusqu'à 80 % de ses revenus nets imposables sur les trois dernières années. Les cotisations bénéficieront d'une réduction d'impôts de 30 %. Lors du départ à la retraite, le capital sera taxé à 10 %, hors cotisations de solidarité et Inami. En Belgique, on estime à près de 440.000 le nombre d'indépendants en personne physique.