Fèrri ? Une lance en bois prolongée d'un trident, outil de travail du gardian pour mater l'agressivité naturelle du jeune taureau. Instrument qui dicte l'enseigne du Lou Fèrri, le nouveau restaurant de Karin et Claude Burton, à Uccle.
...

Fèrri ? Une lance en bois prolongée d'un trident, outil de travail du gardian pour mater l'agressivité naturelle du jeune taureau. Instrument qui dicte l'enseigne du Lou Fèrri, le nouveau restaurant de Karin et Claude Burton, à Uccle. Après plusieurs décennies passées dans les métiers de la communication, ce couple avait changé de vie en 2005, mettant cap au sud et adoptant la Provence et la Camargue. Une belle bastide du 17e siècle. à Euzet-les-Bains, témoignait de cette implantation gourmande. Les traditions locales y revivaient, la truffe s'immiscant partout. Octobre 2012, changement de climat, Karin Burton et son époux rentrent au pays. Ils ouvrent un établissement à Havelange. Cinq ans plus tard, ils déménagent dans la capitale, dans un chaleureux décor. Une nouvelle adresse où la truffe se décline à nouveau à tous les temps. La preuve avec ces " Envies de la cheffe ", menu en sept opus mis en vins du sud de la France par le patron. En entrée, une noix de saint-jacques et son corail légèrement saisis accueillent un impeccable oeuf poché sur une crème de foie gras. Un festival d'onctuosité sous des arômes de truffe blanche d'Alba, suivi d'une variation de carottes al dente, à l'accent du Midi souligné par le pistou. On continue avec un filet de rascasse chèvre baigné dans un jus concentré de bouillabaisse selon la coutume. Puis, à nouveau, hommage au diamant noir dans un petit tajine qui, dès le couvercle levé, séduit et bouleverse l'odorat avec sa truffe de 12 grammes. Une union pomme de terre, foie et truffe noire qui fait merveille. On notera aussi les ris de veau bien dorés, qui posent sur une crème de muscat doux du château l'Ermitage (seul vin doux de l'appellation gardoise), des bâtonnets de cardon apportant leur amertume alors que des copeaux de truffe noire parfument. En fromages, du pélardon aux olives confites et du brie à la truffe étonnent les papilles avant une très fraîche mousse de clémentines corses sur une crème de nougat noir. Lunch à 19,50 euros (deux services). Menus à 38 euros (trois), 45 (quatre), 78 (sept).