Le marché hainuyer de l'appartement neuf reste au sommet. Il continue de dominer la Wallonie, même si un léger recul de son stock apparaît comme dans toutes les provinces. Il dépasse en tout cas toujours largement le marché bruxellois. Selon les derniers chiffres livrés par le bureau de Crombrugghe & Partners pour Trends- Tendances, on recense désormais 1.303 appartements mis en vente (pour 1.606 unités en septembre dernier). Cela s'explique notamment par le fait que les prix y sont les plus abordables de toute la Belgique (2.400 euros/m2), soit 1.600 euros de moins qu'à Bruxelles. Le fait que le prix du foncier soit encore particulièrement accessible est bien évidemment un avantage non négligeable. Si on regarde les prix à l'échelle de toute la province, on remarque qu'ils connaissent une belle augmentation (+ 4,5%) sur un an. L'appartement type possède une superficie moyenne de 93,5 m2 et est vendu au prix de 224.400 euros. Notons que les prix sont particulièrement homogènes dans toute la province.
...

Le marché hainuyer de l'appartement neuf reste au sommet. Il continue de dominer la Wallonie, même si un léger recul de son stock apparaît comme dans toutes les provinces. Il dépasse en tout cas toujours largement le marché bruxellois. Selon les derniers chiffres livrés par le bureau de Crombrugghe & Partners pour Trends- Tendances, on recense désormais 1.303 appartements mis en vente (pour 1.606 unités en septembre dernier). Cela s'explique notamment par le fait que les prix y sont les plus abordables de toute la Belgique (2.400 euros/m2), soit 1.600 euros de moins qu'à Bruxelles. Le fait que le prix du foncier soit encore particulièrement accessible est bien évidemment un avantage non négligeable. Si on regarde les prix à l'échelle de toute la province, on remarque qu'ils connaissent une belle augmentation (+ 4,5%) sur un an. L'appartement type possède une superficie moyenne de 93,5 m2 et est vendu au prix de 224.400 euros. Notons que les prix sont particulièrement homogènes dans toute la province. La belle surprise concerne la ville de Tournai qui a triplé en un an son stock d'appartements neufs en cours de commercialisation. On y retrouve désormais 160 unités mises en vente. Les prix sont à l'avenant puisqu'ils sont en hausse de 8% en un an et de 14% en deux ans. C'est d'ailleurs dans la cité aux cinq clochers que les prix sont les plus élevés de toute la province (2.755 euros/m2). Parmi les nouveaux projets, citons 7ème Art (Cit Red), la Cimenterie Delwart (Kairos), Les Terrasses de la Renaissance (Colbert Investissement), l'Ilot Desclée (Klarys Promotion), L'Orée de la Bozière (Bouygues Immobilier), Madame et les Jardins de la Melle (Jorion Desmet Immobilier). Pour ce qui est des communes situées dans les alentours de Tournai, l'offre reste particulièrement fournie à Ath, Mouscron et dans les communes picardes, avec 390 unités. Un stock en hausse donc. Les prix sont également en augmentation par rapport à l'an dernier (+ 4,5%). Parmi les projets en cours de commercialisation, relevons les Jardins de Roselle (Matexi), le Batelier, La Sucrerie (Atenor), les Haleurs (DCB) et la Résidence les Trois Ponts (Thomas & Piron) à Ath, Sarma (C&C construct), Central Park (Tradeco), le Village du Castert (Les promotions du Castert), la Résidence de la Coquinie (Abli) et le Clos des Impressionnistes (DCB) à Mouscron, Les Jardins du Bois Blanc (Thomas & Piron) et Cérès (Sotraba) à Leuze-en-Hainaut. Pour le reste, le vaste ensemble de communes qui entourent Mons reste le plus important vivier de projets, même si le stock est en recul, passant de 629 à 412 unités. Soit 39% du stock global de la province. Des entités comme Enghien, Seneffe, Braine-le-Comte ou encore La Louvière attirent toujours autant les promoteurs. Les prix sont en hausse par rapport à l'an dernier (+ 4,5%) et sont parmi les plus abordables de la province (2.300 euros/m2). Parmi les projets en cours, relevons les Résidences de la Strada (Wilhelm & Co) et Villa Nova (Matexi) à La Louvière, l'écoquartier des Aulnées (Delzelle) et Arborescence (Aboreal) à Soignies, Agora Braine (Delzelle), les Terrasses de Braine (Delzelle), le Champ du Moulin (DCB), les Jardins de la Poste (Sotraba) et le Parc de la Wilote (Matexi) à Braine-le-Comte, Coeur de Jurbise à Jurbise (Delzelle) et la résidence Silendre (ECA) à Enghien. A Mons, l'offre est en recul, passant en quelques mois de 374 à 275 unités en cours de commercialisation. Un signe que les ventes s'enchaînent mais que de nouveaux projets ne comblent toutefois pas cet engouement. Reste à voir si cette baisse va s'inscrire dans la durée. Parmi les projets en cours, citons la Résidence Elie (Lixon), Le Maisières (Aboreal), les Trois Mâts (Thomas & Piron), la Maison du Gouverneur (Thomas & Piron), Les Lisières d'Havré (Matexi), Elie (Lixon), VEM Mons (Seydis), Cross Project (Eckelmans), la Résidence Calatrava (Baio), les Jardins de la Faïencerie (Concept Confort) et le Clos des Artistes (Delzelle). Les prix sont stables depuis l'an dernier (+ 1,5%). Ils ont augmenté de 7% en trois ans, ce qui est inférieur à la moyenne provinciale. Après une belle envolée l'an dernier, Charleroi maintient une offre intéressante (61 appartements). Les projets présents il y a six mois ont été vendus et remplacés par de nouveaux. Même si le problème reste toujours identique, entre des prix de vente et des coûts de construction qui ne parviennent pas à s'éloigner suffisamment les uns des autres. Le projet Myosotis & Magnolia (Sotraba) est, par exemple, vendu à 1.818 euros/m2 en moyenne et celui Promotion Azebois à 2.065 euros/m2. Parmi les nouveaux projets, citons aussi Eden Garden et Val au Bois (Concept Confort). Les prix sont en baisse mais cela ne veut pas dire grand-chose, vu les fluctuations d'un projet à l'autre. Les prix moyens sont en recul, à 2.265 euros/m2.