En 2018, alors que le secteur réduisait fortement ses effectifs, la Febelfin, la fédération du secteur financier, avait lancé l'idée de reconvertir des banquiers " en surplu...

En 2018, alors que le secteur réduisait fortement ses effectifs, la Febelfin, la fédération du secteur financier, avait lancé l'idée de reconvertir des banquiers " en surplus " ou démotivés vers des secteurs en demande comme le non-marchand ou la logistique. Un protocole d'accord appelé " Mobilité des talents " est même signé avec les syndicats (sauf la CGSLB) en décembre 2018. Il est vite complété par un accord avec le secteur des soins de santé qui permettait, moyennant formation, à des employés du secteur bancaire de se reconvertir en aides-soignants ou infirmiers. Au bout d'un an, force est de constater que cette mobilité des talents n'avance pas. Seules 12 personnes ont sauté le pas et choisi l'une des quatre formules proposées. Seules trois ont plus de 50 ans et neuf ont un niveau de bachelor. A la Febelfin, on ne renonce pas pour autant au projet.