La Belgique a enregistré l'an dernier 245 investissements d'entreprises étrangères, soit une hausse de 8% par rapport à 2020 et une croissance supérieure à la moyenne européenne (5%), ce qui est plutôt une bonne nouvelle quant à l'attractivité de notre pays. Elle occupe la sixième place dans un classement euro...

La Belgique a enregistré l'an dernier 245 investissements d'entreprises étrangères, soit une hausse de 8% par rapport à 2020 et une croissance supérieure à la moyenne européenne (5%), ce qui est plutôt une bonne nouvelle quant à l'attractivité de notre pays. Elle occupe la sixième place dans un classement européen largement dominé par la France (1.222 investissements étrangers) et où l'Allemagne enregistre un net recul (841 projets, -10%). Le secteur le mieux représenté est la logistique, avec 46 projets, dont une série de gros investissements américains dans le port d'Anvers. "Cela s'inscrit dans une tendance générale à relocaliser une bonne partie de la chaîne d'approvisionnement, commente Marie-Laure Moreau, partner chez EY Belgique. La situation géographique de la Belgique au coeur de l'Europe s'avère ici un très bel atout." Et cet atout sera peut-être renforcé dans les prochaines années car 46% des investisseurs sondés par EY estiment que le potentiel de la Belgique pour décarboner la chaîne d'approvisionnement est supérieur à celui de l'ensemble des pays européens. Effectivement, à la fin mai, neuf entreprises wallonnes du secteur ont été distinguées par le programme Lean & Green Europe pour leurs actions en vue de réduire les émissions de CO2. "Cela permet d'assurer la position forte de la Belgique dans le domaine de la logistique à plus long terme." Les premiers investisseurs étrangers en Belgique sont les Américains, très présents en Flandre. A Bruxelles et en Wallonie, la première place revient aux entreprises françaises.