En attendant l'arrivée de la tonitruante M5, BMW a voulu déjà offrir plus de sportivité à sa nouvelle Série 5 en coiffant la gamme d'une version M550i xDrive.
...

En attendant l'arrivée de la tonitruante M5, BMW a voulu déjà offrir plus de sportivité à sa nouvelle Série 5 en coiffant la gamme d'une version M550i xDrive. Son look s'affirme grâce à un petit aileron arrière, des capuchons sur les rétroviseurs extérieurs ou encore deux ouïes latérales. Des appendices aérodynamiques assez discrets qui cachent, en réalité, un gros moteur huit cylindres de 4,4 l gavé par deux turbos. Une débauche de cavalerie (462 ch) sécurisée par une transmission intégrale, des barres antiroulis actives et des roues arrière directrices en option. Au profit de l'agilité, cette grande routière dispose de réglages typés propulsion. Dans l'habitacle, la planche de bord reste très proche de la berline classique, seul le volant et certains placages diffèrent. L'ambiance se veut à la fois luxueuse et sportive. Dès qu'on enfonce le pied droit, la bête sort de sa léthargie et catapulte cette lourde routière de manière linéaire, à la façon d'une supercar. Le moteur chante bel et bien alors que le train avant reste soudé au bitume. La direction précise et au bon rendu rend le comportement routier encore plus aiguisé. Dans les longues courbes avalées avec force et sérénité, la traction intégrale engage plus de couple sur les roues extérieures pour mieux s'imprimer en virage. Quant au freinage, il se montre incisif et endurant. La nouvelle BMW M550i sait tout faire et le fait sans faute. Le mode Sport Individual permet de régler chaque élément technique indépendamment (moteur, boîte auto, direction, suspension) afin de coller aux goûts des conducteurs exigeants. Pour décompresser dans les embouteillages, vous pouvez toujours enclencher la conduite semi-automatique... Décidément, BMW a placé la barre très haut. CHRISTOPHE