C'est une longue dégringolade. En 2008, le diesel s'offrait la part du lion avec 78,9 % des immatriculations des voitures neuves. Depuis lors, il recule et arrive pour la première fois sous les 50 %, avec 46,5 %. Il faut remonter à 1996 pour arriver à un chiffre aussi bas.
...