Comme chaque année à pareille époque, la Loterie nationale fait le point sur l'exercice écoulé. En 2022, son chiffre d'affaires a chuté de 2,7%, à 1,48 milliard d'euros. Il faut dire que l'année 2021 avait été exceptionnelle en raison de la sortie d...

Comme chaque année à pareille époque, la Loterie nationale fait le point sur l'exercice écoulé. En 2022, son chiffre d'affaires a chuté de 2,7%, à 1,48 milliard d'euros. Il faut dire que l'année 2021 avait été exceptionnelle en raison de la sortie de pandémie. Recul, certes, mais malgré tout la deuxième meilleure année de son histoire. En examinant les chiffres fournis, on constate que l'an dernier, les Belges ont misé moins ou moins souvent. La mise moyenne est ainsi passée de 5,1 à 4,9 euros. Plus spécifiquement, le Lotto a enregistré un chiffre d'affaires de 447 millions d'euros, soit une baisse de 5% par rapport à 2021 (474). Pareil pour l'Euromillions qui finit l'année à 506 millions d'euros. Par contre, les jeux à gratter ont progressé de 1%, à 450 millions d'euros. Le solde du chiffre d'affaires est apporté par les petits jeux de tirage, comme le Vikinglotto. L'an dernier, les gagnants se sont quasiment partagés 1 milliard d'euros (998 millions). La Loterie nationale va redistribuer 345 millions à la communauté: 200 pour les bonnes causes et 145 à l'Etat. Malgré l'inflation et l'indexation des salaires, la Loterie n'a pas augmenté ses prix et n'entend pas le faire. Elle pourrait, par contre, lancer un nouveau produit.