Les prix n'ont cessé de se bonifier sur un marché immobilier belge florissant en 2019. La Fédération royale du notariat belge (Fednot) a noté pour le segment des maisons une progression de 4,3% pour atteindre le prix médian de 240.000 euros. Les appartements se sont valorisés de 2,5%, selon les calculs des notaires. Quant aux prix des terrains, ils ont gonflé de 2,5% pour s'établir à 164 euros/m2.
...

Les prix n'ont cessé de se bonifier sur un marché immobilier belge florissant en 2019. La Fédération royale du notariat belge (Fednot) a noté pour le segment des maisons une progression de 4,3% pour atteindre le prix médian de 240.000 euros. Les appartements se sont valorisés de 2,5%, selon les calculs des notaires. Quant aux prix des terrains, ils ont gonflé de 2,5% pour s'établir à 164 euros/m2. Les prix évoluent dans des proportions quasi identiques dans les trois Régions. Les différences régionales sont minimes. L'annonce de la suppression du bonus logement en Flandre a intensifié l'activité sur le marché immobilier, mais sans effet notoire sur les prix. Seul le marché des appartements de la Région de Bruxelles-Capitale témoigne d'une dynamique différente de celle des deux autres Régions. Les prix des appartements bruxellois ont réalisé un formidable rebond de 6,2% en 2019 pour se fixer au prix médian de 223.125 euros. En Flandre, la croissance s'est limitée à 3,9% (205.796 euros) et à 3,1% en Wallonie (165.000 euros). Avec un prix médian de 310.000 euros, le Brabant wallon et le Brabant flamand sont les provinces les plus onéreuses du pays en termes d'immobilier résidentiel, suivies par la province d'Anvers qui affiche, pour ses maisons, un prix médian de 280.000 euros. Le Hainaut est la province la moins chère. La majoration de 3,5% porte le prix médian des maisons à 145.000 euros. En Flandre, la liste des communes notant un prix médian supérieur à 300.000 euros pour les maisons s'est encore allongée. Les localités de Merelbeke et Gavere ont passé le cap des 300.000 euros, confirmant ainsi l'extension du renchérissement de la périphérie gantoise. Sur les 18 communes flamandes dont le prix médian ne dépasse pas 200.000 euros, huit se situent en province du Limbourg. En Wallonie, les communes les plus coûteuses en matière de résidentiel sont concentrées au sud de Bruxelles. Attert, une localité voisine d'Arlon, est la seule exception. Le rebond spectaculaire de 38,3% y pousse le prix médian des maisons à 325.000 euros.