Faites reconnaître vos compétences : tel est le mot d'ordre lancé par les ministres flamands de l'Emploi et de l'Enseignement avec pour objectif d'augmenter d'une part l'embauche de chômeurs et d'autre part, de diminuer la demande pour les fonctions critiques ou les métiers en...

Faites reconnaître vos compétences : tel est le mot d'ordre lancé par les ministres flamands de l'Emploi et de l'Enseignement avec pour objectif d'augmenter d'une part l'embauche de chômeurs et d'autre part, de diminuer la demande pour les fonctions critiques ou les métiers en pénurie. De l'historien passionné par l'informatique au soudeur amoureux de fine cuisine, quantité de personnes possèdent en effet une expertise souvent fort éloignée de leurs qualifications officielles. D'où l'idée creusée conjointement par Hilde Crevits en charge de l'Enseignement et Philippe Muyters, responsable de l'Emploi, d'en faire profiter le marché du travail. Dès l'année prochaine, quiconque estime avoir acquis une compétence par son travail, la pratique d'un hobby ou même en autodidacte pourra la faire reconnaître. En théorie, pareille reconnaissance était déjà possible mais l'éparpillement des réglementations la rendait, en pratique, illusoire. Un projet de décret instaure désormais une procédure commune pour la reconnaissance des compétences acquises (Erkenning van Verworven Competenties - EVC). Celle-ci comporte quatre étapes dont les deux dernières - de contrôle et de certification - se dérouleront dans des centres EVC, tels les centres de formation pour adultes, le VDAB ou encore Syntra, une association pluridisciplinaire agréée qui offre plus de 500 formations différentes.