Ici aussi, la mesure n'a pas de quoi réjouir. Le taux d'intérêt de base en matière de versement...

Ici aussi, la mesure n'a pas de quoi réjouir. Le taux d'intérêt de base en matière de versements anticipés est fortement majoré. Les entreprises qui ne paient pas l'impôt de manière anticipative vont encourir une " pénalité " qui va tripler. Actuellement, le taux est de 2,25 % ; il passera donc à 6,75 % au 1er janvier 2018. Quant aux intérêts de retard, ils seront au minimum de 2 %. Quant à la sanction pour non-déclaration, elle sera progressivement portée à 40.000 euros.