C'est la dernière péripétie dans la saga de la black box, ce boîtier informatique que l'Etat fédéral a imposé à l'horeca. Relié aux caisses, il enregistre ...

C'est la dernière péripétie dans la saga de la black box, ce boîtier informatique que l'Etat fédéral a imposé à l'horeca. Relié aux caisses, il enregistre toutes les opérations et est censé éradiquer les revenus cachés et le travail au noir. Une bonne partie des boîtiers déjà installés se révèlent aujourd'hui défectueux. Les puces mémoires de ceux fournis par la firme Retail Innovation ont été mal formatées, ce qui limite la capacité d'enregistrement au bout d'un certain temps, 506 jours pour être précis. Ce délai étant encore loin d'être atteint chez la plupart des exploitants, le SPF Finances estime donc " qu'il y aura peu d'impact ". Les boîtiers vont simplement être progressivement remplacés par la firme. Soit... 12.000 appareils ! Par Jean-Christophe de Wasseige