VGP émet une nouvelle obligation

• Pour la deuxième fois en moins d'un an, VGP frappe à la porte des investisseurs en obligations. Comme en septembre dernier, le promoteur immobilier émet une obligation à sept ans en euro. Le coupon s'élève cette fois à 3,25 % (3,9 % l'an dernier), ce qui, compte tenu du prix d'émission de 101 %, correspond à un rendement net de 2,12 %. Grâce à la coupure minimale de 1000 euros, l'obligation ...

• Pour la deuxième fois en moins d'un an, VGP frappe à la porte des investisseurs en obligations. Comme en septembre dernier, le promoteur immobilier émet une obligation à sept ans en euro. Le coupon s'élève cette fois à 3,25 % (3,9 % l'an dernier), ce qui, compte tenu du prix d'émission de 101 %, correspond à un rendement net de 2,12 %. Grâce à la coupure minimale de 1000 euros, l'obligation est accessible à un large public. VGP affectera le produit de l'émission au refinancement d'une obligation plus chère qui arrive à échéance en juillet (avec un coupon de 5,15 %). Ce refinancement à des conditions plus favorables permettra à VGP d'économiser plus de 1,4 million d'euros en charge d'intérêt chaque année. • VGP est un spécialiste de l'immobilier logistique actif en Allemagne, en Espagne et dans six pays d'Europe de l'Est. Fin 2016, le promoteur immobilier avait un portefeuille propre de 16 bâtiments, d'une valeur totale de 682,5 millions d'euros. L'immobilier est presque totalement loué (taux d'occupation de 97 %). En outre, le groupe a encore 17 bâtiments en construction. En février 2016, VGP a constitué une joint-venture 50/50 avec Allianz Real Estate, le pôle immobilier de l'assureur Allianz. L'objectif est de transférer à la joint-venture l'ensemble de l'immobilier développé et loué, afin que VGP puisse se concentrer sur son coeur d'activité, le développement de nouveaux sites. VGP a clôturé 2016 sur un bénéfice net de 91,3 millions d'euros, entièrement imputable aux plus-values sur le portefeuille immobilier. Le bilan est sain, avec un taux d'endettement net de 39,4 % des actifs totaux. • Le rendement de cette nouvelle obligation (2,12 % à 7 ans) n'est pas spectaculaire, mais il est difficile de trouver mieux sur le marché des obligations en euro. Vous pouvez souscrire pour un montant limité. Bien que le risque soit relativement faible, il est préférable de limiter votre exposition à VGP à 5 % de votre portefeuille d'investissement total.