L'héritier du conglomérat Samsung, Lee Jae-Yong, a été placé en détention préventive le 17 février dans le cadre d'un vaste scandale qui secoue la Corée du Sud depuis plusieurs mois. Dans cette affaire...

L'héritier du conglomérat Samsung, Lee Jae-Yong, a été placé en détention préventive le 17 février dans le cadre d'un vaste scandale qui secoue la Corée du Sud depuis plusieurs mois. Dans cette affaire, tout part de la confidente de la présidente du pays Park Geun-Hye, en voie d'être destituée. Cette amie est suspectée d'avoir exigé des grands groupes sud-coréens, les Chaebols, des fonds en échange de divers services. Dans le cas de Samsung, elle se serait fait payer un pot-de-vin de 40 millions de dollars, afin que le gouvernement avalise une opération capitalistique interne destinée à assurer à Lee Jae-Yong sa mainmise sur le groupe à l'avenir. Lee Jae-Yong est le fils de Lee Kun-Hee, le président en titre, dans le coma depuis mai 2014. En Corée, une succession ne peut avoir lieu tant que le parent n'est pas décédé. Les Chaebols sont tous aux mains de puissantes familles via de nébuleux systèmes de participations croisées. Un modèle surnommé le " bol de nouilles "... Par Jean-Christophe de Wasseige