Il s'agit de mettre fin à des aberrations. Chaque année, un Européen achète en moyenne 26 kilos de vêtements et linge de maison, pour en jeter finalement 11 kilos. La plupart de nos appareils électroniques ne peuvent être réparés en raison de leur obsolescence programmée, ...

Il s'agit de mettre fin à des aberrations. Chaque année, un Européen achète en moyenne 26 kilos de vêtements et linge de maison, pour en jeter finalement 11 kilos. La plupart de nos appareils électroniques ne peuvent être réparés en raison de leur obsolescence programmée, tandis que nombre de nos meubles finissent à la casse tant ils perdent rapidement de leur valeur. Stop! Dans le cadre de son ambitieux Green Deal, la Commission européenne mise sur l'économie circulaire pour recycler autant que possible. Et compte sur sa pièce maîtresse: l'initiative sur les produits durables. Concrètement, des réglementations viseront à "verdir" la production des biens. En 2024, si les textes sont votés, ceux-ci devront répondre à une série de critères en matière d'efficacité énergétique, de durabilité, de réparabilité... Les invendus ne pourraient plus être détruits: de quoi stimuler le secteur du recyclage ou de la vente d'occasion. Un nouveau cadre sera également décidé pour "verdir", là encore, les matériaux du secteur de la construction, qui représentent 50% de l'extraction des ressources et plus de 30% du total des déchets. "Il est temps d'en finir avec le modèle 'prélever, transformer, abîmer et jeter', si nuisible à notre planète, à notre santé et à notre économie", plaide Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne. Un chantier vital.