Aucun doute, la Lune est une destination à la mode. Alors que la Chine vient d'alunir sur sa face cachée, que l'Inde devrait la rejoindre en avril et que la Russie vient ...

Aucun doute, la Lune est une destination à la mode. Alors que la Chine vient d'alunir sur sa face cachée, que l'Inde devrait la rejoindre en avril et que la Russie vient de réactiver son programme Luna, c'est au tour des Européens d'en faire un objectif. L'Agence spatiale européenne (Esa) envisage une première mission d'exploration par un robot avant 2025, suivie de vols habités et, si les conditions sont réunies, de la création d'un village lunaire constamment habité. En guise de lancement de ce projet ambitieux, l'Esa a confié à ArianeGroup la direction d'une étude de faisabilité estimée à 1 million d'euros. Le constructeur de la fusée Ariane travaillera de concert avec PT Scientists, une start-up allemande, pour l'alunisseur et avec une PME belge, Space Applications Services, pour la communication et les opérations de contrôle au sol.