"Nous avons été le premier pays à prendre la décision de développer un parc éolien offshore en 2004. Les conséquences de cette vision sont très positives: nous avons désormais en Belgique, des entreprises qui sont leaders en la matière." Pierre-Yves Der...

"Nous avons été le premier pays à prendre la décision de développer un parc éolien offshore en 2004. Les conséquences de cette vision sont très positives: nous avons désormais en Belgique, des entreprises qui sont leaders en la matière." Pierre-Yves Dermagne (PS), ministre fédéral de l'Economie, ne cache pas sa fierté de voir le savoir-faire belge dominer dans un secteur clé pour l'avenir énergétique de l'Europe. "Je me suis rendu récemment au Danemark avec Elia Group et Parkwind, prolonge-t-il. Ces entreprises belges vont développer des parcs éoliens offshore au Danemark et en Allemagne, des pays que l'on imagine de façon parfois cliché comme étant plus en avance que nous dans ces domaines. Ce n'est pas le cas." La plateforme Arcadis Ost à Aalborg, précise Elia, est un parc éolien offshore en mer Baltique, situé à 19 km au large des côtes allemandes. Ses éoliennes produiront 247 MW d'énergie éolienne offshore et généreront suffisamment d'énergie verte pour alimenter environ 290.000 foyers. Le parc devrait être opérationnel au premier trimestre 2023. Parkwind travaille également sur des projets en Irlande et en Norvège. Il s'agit d'un "secteur important" pour l'économie belge, qui crée plus de 15.000 emplois, se félicite le vice-Premier ministre.