Le prix du Wallon de l'année, décerné depuis 20 ans par l'institut Jules Destrée, revient à un indécrottable optimiste. Pierre Rion, 57 ans, entrepreneur et business angel, n'écoute en effet guère les discours larmoyants sur la Wallonie. " Je garde de l'énergie positive et je pense que cet enthousiasme est communicatif, dit-il. J'ai traversé des tempêtes dans pas mal de sociétés et je peux vous dire que, quand on reste positif,...

Le prix du Wallon de l'année, décerné depuis 20 ans par l'institut Jules Destrée, revient à un indécrottable optimiste. Pierre Rion, 57 ans, entrepreneur et business angel, n'écoute en effet guère les discours larmoyants sur la Wallonie. " Je garde de l'énergie positive et je pense que cet enthousiasme est communicatif, dit-il. J'ai traversé des tempêtes dans pas mal de sociétés et je peux vous dire que, quand on reste positif, la plupart du temps on y arrive. " Cette énergie, que certains qualifieront de méthode Coué, il la puise dans son enfance à Charleroi, à l'époque où " les ACEC étaient à la pointe de la technologie mondiale ". Depuis, il y a eu un fameux déclin. " Mais, précise Pierre Rion, nous avons toujours la matière grise, nous avons les infrastructures, la logistique, le Plan Marshall. Avec tout cela, pourquoi n'arriverions-nous pas à refaire de la Wallonie ce qu'elle était ? " Il joint les actes à la parole en investissant dans une dizaine d'entreprises wallonnes, surtout technologiques, en étant administrateur de sociétés, en présidant le Conseil du numérique wallon et Wing, le fonds d'investissement dédié au numérique. Pierre Rion est par ailleurs président du Cercle de Wallonie, du jury du Manager de l'Année et de... l'Association des vignerons de Wallonie ! " En récompensant Pierre Rion, nous saluons l'entrepreneur qui ne reste pas au balcon, l'homme qui s'implique dans les débats régionaux et se préoccupe de l'avenir de la Wallonie, confie Philippe Destatte, directeur général de l'institut Jules Destrée. Le redéploiement de la Wallonie s'articulera autour de ces hommes et de ces femmes qui, comme lui, s'investissent au quotidien pour une trajectoire commune et pas uniquement pour eux-mêmes. " Au palmarès de ce prix, on retrouve des académiques (Roland Gillet, Vinciane Despret), des sportifs (Jean-Michel Saive), des artistes (la soprano Jodie Devos) et des entrepreneurs (Eric Domb, Michel Foucard). Les anciens lauréats forment le jury qui désigne " la personne qui a le mieux servi les intérêts de la société wallonne ". CHRISTOPHE DE CAEVEL" Wallon de l'année, c'est le prix dont j'ai toujours rêvé. "