Ce n'est pas encore gagné mais presque. Si la Banque nationale de Belgique (BNB) estime que toutes les conditions sont remplies pour pouvoir octroyer une licence bancaire à la coopérative lancée dans la foulée de la crise financière, tous les feux ne sont néanmoins pas encore tout à fait au vert.
...

Ce n'est pas encore gagné mais presque. Si la Banque nationale de Belgique (BNB) estime que toutes les conditions sont remplies pour pouvoir octroyer une licence bancaire à la coopérative lancée dans la foulée de la crise financière, tous les feux ne sont néanmoins pas encore tout à fait au vert.Le dernier mot reviendra en effet à la Banque centrale européenne (BCE). C'est elle qui tranchera, comme nous le confiait déjà en décembre le gouverneur de la BNB, Pierre Wunsch. Suite à la levée de capital réussie et aux 35 millions d'euros collectés par la coopérative fin novembre, " la décision est désormais formellement à Francfort ", indiquait-il dans un entretien de fin d'année ( lire " Trends-Tendances " du 19 décembre 2019). La BCE a donc jusqu'au 24 février prochain pour se prononcer sur la demande d'agrément bancaire de NewB. C'est elle qui, en dernier ressort, décidera d'octroyer ou non une licence bancaire à NewB devant lui permettre de devenir une banque et de pouvoir ainsi collecter des dépôts pour octroyer des crédits. La gardienne de l'euro a donc encore un petit mois pour ce faire.Si une surprise de dernière minute n'est pas impossible, il est toutefois fort probable qu'elle suive l'avis transmis par la BNB. Si elle reçoit sa licence, il ne restera plus alors à NewB qu'à faire ses preuves dans un paysage bancaire en pleine transformation et sans cesse plus digital.