Avec sa nouvelle Tipo, Fiat balaie très large et propose, comme promis, une boîte de vitesses automatique à double embrayage DCT six rapports qui bénéficiera aux versions cinq portes et break SW, moyennant un surcoût de 1.500 euros. Nettement plus abordable que les stars du segment (Peugeot 308, Renault Megane, VW Golf), notre break d'essa...

Avec sa nouvelle Tipo, Fiat balaie très large et propose, comme promis, une boîte de vitesses automatique à double embrayage DCT six rapports qui bénéficiera aux versions cinq portes et break SW, moyennant un surcoût de 1.500 euros. Nettement plus abordable que les stars du segment (Peugeot 308, Renault Megane, VW Golf), notre break d'essai n'est pas non plus une voiture low-cost car bien plus cher que les Dacia qui se contentent d'une boîte auto Easy R à simple embrayage. La nouvelle DCT italienne se marie parfaitement avec le moteur Multijet de 120 chevaux. Elle se montre très réactive avec des changements de rapports rapides et sans à-coups. Pas de palettes au volant ni de mode sport mais bien les positions classiques PRND et un mode manuel dans le bon sens c'est-à-dire que l'on pousse pour rétrograder et on tire pour monter un rapport. Pour le reste, la Fiat Tipo conserve, bien sûr, ses qualités. Les formes classiques du break sont modernes et élégantes. Mis à part quelques plastiques durs près du plancher, la finition se révèle également à la page. Son habitabilité élevée offre un espace largement suffisant aux passagers tandis que le volume du coffre peut aller de 550 à 1.650 litres une fois la banquette rabattue. La Tipo ne manque de rien et soutient même la comparaison avec des véhicules généralistes lorsqu'on accède aux finitions supérieures dotées, par exemple, d'un régulateur adaptatif, de luxueuses jantes alliage bicolores ou d'un système multimédia perfectionné. Au volant, la suspension filtre bien toutes les irrégularités de la route. Ce break, qui offre une conduite aisée et paisible en toutes circonstances, mise avant tout sur son rapport qualité-prix. Christophe