Après la Brafa, c'est au tour d'une autre foire d'art, l'Affordable Art Fair, de s'installer sur le site de Tour & Taxis, avec une panoplie d'oeuvres nettement plus abordables, les prix variant de quelques dizaines à qu...

Après la Brafa, c'est au tour d'une autre foire d'art, l'Affordable Art Fair, de s'installer sur le site de Tour & Taxis, avec une panoplie d'oeuvres nettement plus abordables, les prix variant de quelques dizaines à quelques milliers d'euros. Et une configuration différente puisque cette neuvième édition belge est toujours reliée à la foire mère anglaise, ayant débuté modestement en 1999 à Londres avant d'établir une connexion internationale à succès, aujourd'hui dans 15 villes. Un peu moins d'une centaine de galeries belges et étrangères - dont la moitié sont là pour la première fois - représentent le collage, le dessin, la peinture, la photographie, l'impression et la sculpture. Avec une prédilection pour les nouveaux talents, par exemple ceux défendus par la GNF Gallery, des artistes émergents, venus de La Cambre ou du Royal College of Art de Londres. En 2016 à l'AAF de Tour & Taxis, 17.600 visiteurs avaient acquis 2.000 oeuvres en cinq jours. Affordable Art Fair, à Tour & Taxis (Bruxelles), du 17 au 20 février, www.affordableartfair.com/ fairs/brussels Par Philippe Cornet