Cocorico du côté d'Herstal ! La biotech liégeoise Kiomed Pharma, qui a mis au point un traitement contre l'arthrose à base de chitosane végétal ultrapur, une substance conçue à partir de champignons, vient d'obtenir le marquage CE lui permettant de passer à la phase de commercialisation. D'après nos confrères de La Libre, la société...

Cocorico du côté d'Herstal ! La biotech liégeoise Kiomed Pharma, qui a mis au point un traitement contre l'arthrose à base de chitosane végétal ultrapur, une substance conçue à partir de champignons, vient d'obtenir le marquage CE lui permettant de passer à la phase de commercialisation. D'après nos confrères de La Libre, la société, spin-out de Kitozyme, a noué un partenariat commercial avec l'entreprise suisse TRB Chemedica pour assurer la distribution exclusive de son produit dans le Benelux, en France et au Royaume-Uni. " Ce contrat représentera pour nous 30 à 50 millions d'euros dans les prochaines années, explique François Blondel, président de Kiomed Pharma et CEO de Kitozyme.L'entreprise a déjà reçu les premières commandes et elle a entamé la production. " Plus de 40.000 patients devraient déjà être traités cette année ", se réjouit son responsable. C'est en fait l'aboutissement d'un processus de recherche et de développement qui a débuté il y a une dizaine d'années et au cours duquel des études cliniques ont pu démontrer l'efficacité du traitement sur une centaine de patients. Aujourd'hui, l'arthrose est traitée par l'injection d'un gel comprenant de l'acide hyaluronique. Mais cette manière de procéder est loin d'être la panacée. " Il faut souvent plusieurs injections, pointe François Blondel. Notre solution est non seulement moins pénible pour les patients, mais elle réduit plus fortement et plus longtemps la douleur. " Kiomed Pharma se réserve la possibilité de commercialiser son traitement " en direct " dans une série de marchés, mais elle pourrait également chercher d'autres distributeurs, notamment pour les pays hispanophones.