Comment vérifier l'assertion d'un réfugié qui se déclare mineur ? En moyenne, six personnes sur 10 qui prétendent l'être ne le sont pas. En cas de doute, l'Office des étrangers demande une triple...

Comment vérifier l'assertion d'un réfugié qui se déclare mineur ? En moyenne, six personnes sur 10 qui prétendent l'être ne le sont pas. En cas de doute, l'Office des étrangers demande une triple radiographie : des dents, de la clavicule et du poignet. Plus de 1.000 examens ont ainsi été effectués en 2018. Mais interpréter les clichés qui en ont résulté est loin d'être évident. Partant des mêmes éléments anatomiques - les dents de sagesse, le poignet gauche et les clavicules - Jannick De Tobel, de l'université de Gand, a développé en recourant à la résonance magnétique un protocole qui permet des estimations plus précises. Revers de la médaille, le coût des images est nettement plus élevé. Des tests complémentaires sont toutefois nécessaires avant de pouvoir généraliser la méthode. Indépendamment des techniques utilisées, Janick De Tobel plaide pour un protocole standardisé afin que les résultats ne varient plus en fonction de l'institution d'où ils proviennent.