Valeurs de base/trackers

iShares MSCI Japan : l'indice Nikkei sort d'une série impressionnante de 16 séances de hausse consécutives. Les investisseurs ont été rassurés par la nette victoire électorale du parti libéral-démocrate (PLD) de l'ancien et donc futur Premier ministre Shinzo Abe. Le PLD dispose à présent d'une majorité des deux tiers à la fois à la chambre haute et à la chambre basse, nécessaires pour mo...

iShares MSCI Japan : l'indice Nikkei sort d'une série impressionnante de 16 séances de hausse consécutives. Les investisseurs ont été rassurés par la nette victoire électorale du parti libéral-démocrate (PLD) de l'ancien et donc futur Premier ministre Shinzo Abe. Le PLD dispose à présent d'une majorité des deux tiers à la fois à la chambre haute et à la chambre basse, nécessaires pour modifier la constitution et par exemple développer l'armée. Pour les investisseurs, il est surtout important que le gouvernement poursuive la politique économique et monétaire mise en oeuvre depuis 2012. L'indice Nikkei a gagné 175 % depuis. Tessenderlo : le groupe chimique belge est resté en deçà des attentes du marché au troisième trimestre. L'augmentation du chiffre d'affaires (CA) de 0,5 %, à 376 millions d'euros, était inférieure aux prévisions des analystes. La faiblesse du dollar n'y est naturellement pas étrangère. À cours de change constant, le CA aurait progressé de 3,7 %. Les cash-flows opérationnels récurrents (hors éléments uniques ; REBITDA) ont baissé de 9,6 % (de 44,9 à 40,6 millions d'euros) durant le trimestre. Les prévisions annuelles (un REBITDA 2017 stable par rapport à celui de 2016 ; 198 millions d'euros) ont été confirmées. Les détails dans le prochain numéro. Argen-x : à l'annonce du rapport intermédiaire concernant le troisième trimestre, le cours s'est redressé après une semaine plus difficile. L'introduction de la société sur le Nasdaq au printemps a considérablement accru sa position de trésorerie, passée de 103,1 à 161,7 millions d'euros en un an. Fin juin, elle disposait encore de 173,4 millions d'euros. La biotech consomme ainsi environ 12 millions d'euros de liquidités par trimestre. Elle a donc suffisamment de capitaux pour poursuivre le développement de ses deux molécules les plus prometteuses, ARGX-110 et ARGX-113. Des résultats importants sont attendus au cours des mois à venir pour ces deux molécules.