Le nombre moyen de jours de maladie chez les travailleurs belges a augmenté de 34 % en 10 ans. Ainsi, en 2018, le Belge a été absent en moyenne 12,6 jours contre 9,4 en 2008. L'absentéisme poursuit donc sa folle augmentation en Belgi...

Le nombre moyen de jours de maladie chez les travailleurs belges a augmenté de 34 % en 10 ans. Ainsi, en 2018, le Belge a été absent en moyenne 12,6 jours contre 9,4 en 2008. L'absentéisme poursuit donc sa folle augmentation en Belgique puisque le taux d'absentéisme total est passé de 4,15 % en 2008 à 5,54 % aujourd'hui. C'est ce qui ressort des chiffres compilés par SD Worx, le prestataire de services RH, auprès de 20.500 entreprises belges clientes, soit 700.000 travailleurs au total. Il ressort de ces chiffres que seul un travailleur sur trois n'a pas été malade une seule fois en 2018. En fait, la hausse du taux d'absentéisme est dopée par les absences de longue durée puisque celles de courte durée restent relativement stables. Cette absence d'au moins un mois à un an a quasiment doublé en 10 ans. Son taux d'absentéisme est ainsi passé d'1,73 % en 2008 à 3,03 % aujourd'hui. Ces absences de longue durée augmentent plus fortement dans les entreprises de grande taille. Selon SD Worx, le coût direct moyen des maladies est évalué à 100.000 euros par an dans une entreprise de 100 personnes. Hors frais de remplacement et autres baisses de production.