Après la publication du livre blanc et choc de Mensura, l'an dernier, qui indiquait que l'absentéisme représentait pour chaque entreprise 2,6 % du total de ses coûts salariaux, une vaste étude de Securex démontre que le phénomène ne s'améli...

Après la publication du livre blanc et choc de Mensura, l'an dernier, qui indiquait que l'absentéisme représentait pour chaque entreprise 2,6 % du total de ses coûts salariaux, une vaste étude de Securex démontre que le phénomène ne s'améliore pas. Le prestataire de services RH s'est basé sur un échantillon de 25.542 employeurs et 201.976 travailleurs. Qu'en retenir ? Au premier semestre de 2018, le pourcentage de malades dans les entreprises était de 6,93 % contre 6,70 % à la même période l'an dernier. Selon Securex, l'augmentation de l'absentéisme est quasi continue depuis 2001. La hausse est la plus spectaculaire se trouve du côté des malades de longue durée (plus d'un an). En 2001, ils représentaient 25 % du nombre total de maladies. Aujourd'hui, ils se rapprochent dangereusement des 50 %. Au premier semestre 2018, leur absentéisme s'est ainsi élevé à 2,82 %. Cela ne devrait pas s'arranger puisque, d'ici à la fin de l'année, Securex s'attend à ce que le pourcentage de maladie de longue durée évolue vers 2,94 % (et le chiffre global vers 7,06 %). Sans surprise, le phénomène est plus marqué chez les 50 ans et plus (60 % contre 29 % chez les 30-49 ans) et chez les ouvriers (46 %).