Les draps soyeux, souples et chauds, ce n'est pas que pour les chambres d'hôtel de luxe ! Depuis trois mois, Kalani fait sienne cette croisade pour commercialiser draps, taies et housses de qualité premium à des prix beaucoup plus accessibles que ceux des marques traditionnelles. Bruno Van Steenberghe, le fondateur de Kalani, ne s'est pas arrêté là : au fil de ses ...

Les draps soyeux, souples et chauds, ce n'est pas que pour les chambres d'hôtel de luxe ! Depuis trois mois, Kalani fait sienne cette croisade pour commercialiser draps, taies et housses de qualité premium à des prix beaucoup plus accessibles que ceux des marques traditionnelles. Bruno Van Steenberghe, le fondateur de Kalani, ne s'est pas arrêté là : au fil de ses longues années dans le secteur du vêtement, il a décidé d'apposer à son linge deux autres griffes distinctives : il est équitable et biologique. " Au fil de ma carrière, j'ai de plus en plus travaillé sur ces deux dimensions, en rédigeant notamment des projets de chartes éthiques. Le secteur du vêtement vient de loin en la matière et j'ai voulu insuffler cela dans le projet Kalani ", explique-t-il. Le tour de force de Kalani ne réside pas tant dans sa confection durable que dans son business model. On associe souvent les produits bio et/ou équitables à une majoration des prix. Que dire si, en plus, on vise un segment haut de gamme ? " Je veux apporter la preuve que cette équation n'est pas une fatalité. Grâce à notre petite taille, mais aussi au fait que nous vendons nos produits en ligne, sans intermédiaires, nous pouvons compenser largement nos prix d'achat plus élevés et, au final, proposer des articles de qualité supérieure (en satin de coton, Ndlr) à des prix en moyenne 50 % moins chers que ceux du marché, argumente Bruno Van Steenberghe. Le marché du vêtement est peu transparent et mon objectif est de montrer qu'un autre business model est possible sans pour autant se restreindre à une niche : tout le monde aime dormir dans des draps soyeux et de bonne qualité. " S'il convainc 5.000 d'entre nous à franchir les portes de sa boutique virtuelle, Bruno Van Steenberghe aura réussi le premier challenge commercial de Kalani... OLIVIER STANDAERT