Johan Thijs, le CEO du Groupe KBC, appartient à l'élite mondiale des dirigeants d'entreprise. Au prestigieux classement (Top 100) de la Harvard Business Review, notre compatriote décroche une belle septième place juste derrière Bernard Arnault et Martin Bouygues. Cette année, et c'est une première, la palme revient à Pablo Isla, le patron du groupe Inditex qui possède des mar...

Johan Thijs, le CEO du Groupe KBC, appartient à l'élite mondiale des dirigeants d'entreprise. Au prestigieux classement (Top 100) de la Harvard Business Review, notre compatriote décroche une belle septième place juste derrière Bernard Arnault et Martin Bouygues. Cette année, et c'est une première, la palme revient à Pablo Isla, le patron du groupe Inditex qui possède des marques aussi connues que Zara, Pull & Bear, Massimo Duti ou Bershka. Pour établir son classement, la Harvard Business Review part des entreprises présentes dans le S&P Global 1.200 et élimine les CEO en poste depuis moins de deux ans ou ceux qui ont été condamnés ou arrêtés. Pour départager les 898 patrons restants, elle s'est basée sur trois critères financiers très précis comme le return total pour les actionnaires. Elle y ajoute, pour 20 % des points, la performance de l'entreprise sur les plans environnemental, social et de gouvernance. C'est cette dernière partie qui a d'ailleurs permis à Pablo Isla de décrocher la première place. La performance de Johan Thijs n'en est que plus remarquable. Depuis son arrivée à la tête du groupe KBC il y a cinq ans, Johan Thijs, élu CEO 2016 du secteur bancaire de l'Europe occidentale par International Banker, s'est engagé à le transformer en optant pour plus de diversification des revenus et une maîtrise des coûts (le ratio coût/revenus doit atteindre 47 % en 2020). Le groupe compte aussi investir près d'1,5 milliard d'euros pour accomplir sa transformation digitale d'ici à 2020. La méthode utilisée porte ses fruits si l'on en juge par les résultats très solides du premier semestre 2017 avec un bénéfice net de près 1,5 milliard d'euros. Un seul autre Belge a les faveurs du Top 100 : Jef Colruyt (88e). Signalons encore que le classement ne met à l'honneur que deux femmes : Marillyn Hewson de Lockheed-Martin et Debra Cafaro de Ventas. Par Xavier Beghin