Dès ce 28 juillet et pendant quatre jours, la collégiale de Ciney et le parc Saint-Norbert de l'abbaye de Leffe cuisinent une jolie crème jazz. Le 28, deux "grands Belges", Philip Catherine (photo) en quartet et Michel Herr en dixtuor, rappelleron...

Dès ce 28 juillet et pendant quatre jours, la collégiale de Ciney et le parc Saint-Norbert de l'abbaye de Leffe cuisinent une jolie crème jazz. Le 28, deux "grands Belges", Philip Catherine (photo) en quartet et Michel Herr en dixtuor, rappelleront sans peine pourquoi leur talent inoxydable perdure depuis les années 1960. Le lendemain ainsi que le 30, le festival mettra aussi à l'honneur l'Américain Marcus Miller, grande pointure jazz. Son jeu largement mâtiné de funk a d'abord été reconnu via ses collaborations avec Miles Davis, notamment sur l'album Tutu (1986) coproduit et composé en grande partie par Miller. Autre gâterie: le trio brésilien emmené par Hamilton de Holanda dans l'interprétation du répertoire essentiel d'Antonio Carlos Jobim (30 juillet). La veille, de Holanda aura déjà exploré le jazz international en compagnie du trompettiste italien Paolo Fresu, du pianiste néerlandais Diederik Wissels et du vocaliste belge David Linx. Ce dernier, accompagné d'un orgue Hammond et de quelques guests, mènera en outre une messe gospel dans la matinée du dimanche 31 juillet. L'un des événements de ce dernier jour du Dinant Jazz, clôturé par Viktor Lazlo, accompagnée d'une demi-douzaine de musiciens.