Sans surprise, le nombre de transactions a diminué de 7,9 % à Bruxelles lors des six premiers mois de l'année. Le confinement a bien évidemment entraîné un recul des transactions. Mais si on regarde uniquement les mois de janvier, février et juin, on observe que les notaires ont eu davantage d'actes à faire signer par rapport à la même période en 2019. Un signe supplémentaire de la bonne santé du marché, qui se maintient malgré les contretemps. Reste à voir si cette tendance perdurera.
...

Sans surprise, le nombre de transactions a diminué de 7,9 % à Bruxelles lors des six premiers mois de l'année. Le confinement a bien évidemment entraîné un recul des transactions. Mais si on regarde uniquement les mois de janvier, février et juin, on observe que les notaires ont eu davantage d'actes à faire signer par rapport à la même période en 2019. Un signe supplémentaire de la bonne santé du marché, qui se maintient malgré les contretemps. Reste à voir si cette tendance perdurera. Pour analyser de plus près les chiffres du marché ancien, Trends-Tendances a à nouveau fait appel au bureau d'expertise de Crombrugghe & Partners qui lui livre en exclusivité le fruit de ses analyses sur les prix des appartements existants. Qu'en retirer ? Bruxelles (427), Uccle (358) et Ixelles (334) possèdent actuellement le plus grand nombre d'appartements à vendre. Un trio inchangé, tant ces communes concentrent ces dernières années l'offre bruxelloise. Molenbeek, Schaerbeek et Anderlecht suivent juste derrière, démontrant un marché dynamique dans ces communes. Notons que la moitié des communes ont moins de 100 appartements à vendre en ce moment. L'offre est particulièrement faible à Watermael-Boitsfort, Berchem-Sainte-Agathe et Saint-Josse. Quant au prix, l'analyse est simple : il est en hausse dans toutes les communes. Que ce soit par rapport à l'an dernier ou même par rapport à 2017, si on regarde à un horizon d'analyse plus large. A l'exception de Berchem-Sainte-Agathe (+ 2,4 %), les prix ont augmenté ces trois dernières années d'au moins 3 % dans toutes les communes. La palme revenant à Molenbeek-Saint-Jean (+ 5,5 %) et à Woluwe-Saint-Lambert (+ 5,3 %). Les prix les plus élevés sont toujours à retrouver à Ixelles, où le prix moyen pour un appartement dépasse les 500.000 euros. Et ce pour une superficie moyenne de 140 m2. Suivent Uccle (495.000 euros pour 148 m2), Woluwe-Saint-Pierre (493.000 euros pour 142 m2) et Watermael-Boitsfort (420.000 euros pour 120 m2). Les appartements les plus abordables sont par contre à retrouver à Anderlecht (216.000 euros pour 95 m2) et Berchem-Sainte-Agathe (222.000 euros pour 99 m2). Notons que les appartements les plus spacieux se situent à Uccle et à Woluwe-Saint-Pierre. Sur le marché locatif, il y a désormais 10 entités qui dépassent la barre moyenne des 1.000 euros de loyer (pour un appartement de 80 m2) : Bruxelles-Ville, Ixelles, Etterbeek, Auderghem, Uccle, Saint-Gilles, Evere, Woluwe-Saint-Pierre, Woluwe-Saint-Lambert et Watermael-Boitsfort. Une vraie nouveauté. Précisons que le bureau de Crombrugghe & Partners analyse le marché à partir d'un loyer de référence pour un appartement de 80 m2 de manière à pouvoir effectuer une comparaison objective. Pour obtenir le loyer réellement demandé sur le marché, il faut toutefois s'attarder sur la superficie réelle des différents appartements mis en location. Et dans ce cas, les loyers les plus élevés sont à retrouver à Uccle (1.484 euros pour une superficie moyenne de 112 m2) et à Bruxelles-Ville (1.412 euros pour 97 m2). Les prix sont à la hausse dans toutes les communes. Seule Laeken est en recul (- 5 %). Même constat si on regarde à un horizon de trois ans. Les augmentations de prix les plus importantes sont à retrouver à Evere (+ 6,7 %), Forest (+ 6,1 %) et Uccle (+ 5,4 %). Enfin, relevons que c'est toujours à Bruxelles-Ville (1.912 annonces dans le Pentagone) et à Ixelles (1.715 annonces) que l'on retrouve l'offre la plus importante. En matière de rendement, toutes les communes tournent autour des 4 %. Evere est la meilleure affaire du moment (4,75 %). Un élément à suivre tant son attractivité est en croissance, ce qui attire les potentiels locataires. Obtenir un tel rendement est donc particulièrement intéressant. Evere est suivie par Anderlecht (4,55 %), Schaerbeek (4,50 %) et Ganshoren (4,50 %).