Dans la loi de finances votée par le gouvernement italien juste avant le Nouvel An, est mentionnée la possibilité pour Venise de lever une taxe pour limiter le touri...

Dans la loi de finances votée par le gouvernement italien juste avant le Nouvel An, est mentionnée la possibilité pour Venise de lever une taxe pour limiter le tourisme de masse. Dès juillet prochain, la Cité des Doges compte dès lors demander entre 2,5 et 10 euros par visiteur. Cette taxe vise surtout les touristes qui ne dorment pas dans la ville et qui ne s'acquittent donc pas de la taxe de séjour. Avec, en premier lieu, les clients des grands paquebots de croisière. La municipalité étudie actuellement la meilleure façon de lever cette taxe aussi via les autocaristes et les compagnies aériennes et ferroviaires sans pour autant pénaliser les personnes qui étudient et travaillent dans la ville. Cette taxe pourrait rapporter jusqu'à 50 millions par an et servir à nettoyer Venise et la protéger des menaces de l'eau.