Alexandre Deckers est un entrepreneur motivé. Après près de 15 ans dans le secteur informatique, il a donné, voici cinq ans, un nouvel élan à sa carrière : " J'ai eu l'opportunité de devenir revendeur exclusif pour la gamme professionnelle de Samsung. Ce nouveau défi correspondait parfaitement à l'expérience dont je disposais dans la vente B2B, mais signifiait aussi que j'allais devenir entrepreneur à 42 ans. Après un moment de réflexion, j'ai tout de même franchi le pas. "
...

Alexandre Deckers est un entrepreneur motivé. Après près de 15 ans dans le secteur informatique, il a donné, voici cinq ans, un nouvel élan à sa carrière : " J'ai eu l'opportunité de devenir revendeur exclusif pour la gamme professionnelle de Samsung. Ce nouveau défi correspondait parfaitement à l'expérience dont je disposais dans la vente B2B, mais signifiait aussi que j'allais devenir entrepreneur à 42 ans. Après un moment de réflexion, j'ai tout de même franchi le pas. " Alexandre a ainsi obtenu un contrat de revendeur exclusif pour la gamme business de Samsung dans la région de Liège et du Luxembourg. " Je suis moi-même originaire de Bruxelles. Je suis donc la plupart du temps sur la route pour aller à la rencontre de mes clients et les conseiller. On associe souvent Samsung aux smartphones et aux télévisions pour une utilisation privée, mais ce qu'on sait moins c'est que la marque propose aussi un large éventail de solutions pour les entreprises. Cette gamme comprend certes des smartphones et des tablettes, mais nous proposons aussi des imprimantes, des systèmes multifonctions, des écrans LCD pour l'affichage dynamique, des disques durs portables, par exemple... " " Nous disposons aussi de différents services d'assistance grâce auxquels nous pouvons assister les entreprises. Il s'agit, par exemple, de la gestion des appareils mobiles et de tout ce qui a trait à la protection des données et à la sécurisation des appareils ou encore de programmes de gestion pour les services d'impression (managed print services), pour lesquels le client paie en fonction du nombre de pages imprimées tout en bénéficiant d'une maintenance " full omnium " comprenant entre autres l'approvisionnement gratuit et automatisé en consommables ", explique Alexandre Deckers. La petite entreprise qu'Alexandre a créée il y a cinq ans se porte donc plutôt bien. " Je me souviens des inquiétudes de mes proches, à mes débuts, car l'entrepreneuriat comporte tout de même une part de risque mais jusqu'à présent je ne regrette pas mon choix. J'ai commencé seul, mais j'ai désormais une collaboratrice qui m'aide à assurer le suivi administratif. Et si tout va bien un ou deux collaborateurs supplémentaires nous rejoindront d'ici la fin de l'année. " Sar Li-Lux envisage donc l'avenir avec sérénité. L'entreprise fait cependant face à certains défis. Alexandre Deckers : " Nous devons absolument mettre en place le volet numérique de l'entreprise. Nous utilisons actuellement les différents sites Web de Samsung mais nous n'avons pas encore trouvé le temps de créer notre propre site et notre propre Webshop. J'en ressens pourtant clairement l'importance. Aujourd'hui les clients utilisent principalement le Web pour trouver des produits et surtout pour comparer des prix. Si vous n'êtes pas présent sur le Net, vous n'apparaissez évidemment jamais dans les résultats de recherche..." L'entrepreneur bruxellois voit d'ailleurs de nombreuses autres raisons d'ajouter un volet numérique à son entreprise. " Le service que nous proposons est l'un de nos principaux atouts. Il demande toutefois un suivi administratif important. Une plateforme en ligne permettrait un traitement bien plus simple. J'estime que sur dix e-mails que nous recevons aujourd'hui, huit pourraient en fait être introduits et traités via un portail Web. Cela permettrait évidemment un gain de temps considérable, une efficacité accrue, ainsi qu'une amélioration supplémentaire du service proposé aux clients. " Bien qu'Alexandre Deckers soit convaincu de la nécessité d'une présence en ligne, il a jusqu'ici manqué de temps pour s'en occuper concrètement. C'est pour cette raison précise qu'il s'est laissé tenter par le concours " Boostez Votre Business ". " C'est mon conseiller chez BNP Paribas Fortis qui m'a parlé du concours. J'ai introduit ma candidature immédiatement après ma réunion avec lui. J'espérais bien gagner, sans trop y croire, mais quelle ne fût pas ma surprise lorsque mon conseiller m'a annoncé que j'avais remporté le prix pour la région de Bruxelles. Pour le passage de Sar Li-Lux au digital, c'était 'maintenant ou jamais'. Et c'est finalement au programme pour l'année prochaine ", sourit-il. Le prix que lui offre la banque ? Un an d'accompagnement avec des coachs professionnels du numérique. " J'ai déjà rencontré un des coachs et je lui ai parlé de mon entreprise. J'ai directement senti que l'expertise de ces spécialistes allait m'être particulièrement utile. Je trouve également intéressant qu'ils se basent sur une analyse précise des besoins de l'entreprise pour évaluer les points précis à travailler dans le but de " booster notre business " en ligne et de nous aider à communiquer efficacement via les réseaux sociaux. Je ne doute pas que les coachs pourront nous montrer la voie. Quel type de site devons-nous créer ? Comment y intégrer un Webshop ? Quelle plateforme pour les services ? Devons-nous communiquer par les médias sociaux et si oui lesquels ? Etc. " Alexandre Deckers est donc particulièrement ravi de sa récompense et des premiers contacts. " L'entreprise se trouve en phase de croissance, ce qui est déjà extrêmement passionnant en soi. Le fait d'avoir gagné ce concours 'Boostez Votre Business' me donne encore plus d'énergie. Chaque fois que nous en parlons entre nous, nous avons de nouvelles idées quant à ce que nous voulons développer en ligne. Je suis convaincu que nous allons faire un gigantesque pas en avant au cours de l'année à venir, un pas dont notre entreprise avait réellement besoin. J'ai hâte de commencer cette transformation digitale sous la houlette des coachs. " " J'estime que sur dix e-mails que nous recevons aujourd'hui, huit pourraient en fait être introduits et traités via un portail web. "