Cela pourrait être un hommage à Arno période TC Matic ( Elle adore le noir, 1985) mais c'est à Pierre Soulages, acteur majeur de l'abstraction de la seconde moitié du 20e siècle, que Baume & Mercier dédie sa nouvelle montre. Elle est éditée à 102 exemplaires c...

Cela pourrait être un hommage à Arno période TC Matic ( Elle adore le noir, 1985) mais c'est à Pierre Soulages, acteur majeur de l'abstraction de la seconde moitié du 20e siècle, que Baume & Mercier dédie sa nouvelle montre. Elle est éditée à 102 exemplaires comme l'âge canonique du peintre. Toujours en activité, celui-ci a fait de la couleur noire son grand sujet d'inspiration, prouvant aux plus réfractaires la richesse infinie d'une palette que l'on aurait vite fait de cataloguer de monolithique. La maison horlogère suisse a travaillé en étroite collaboration avec l'artiste et le Musée Soulages à Rodez (Aveyron), pour concevoir ce garde-temps à remontage automatique. La Hampton, un modèle iconique lancé en 1994, a été choisie en raison de ses proportions rectangulaires qui rappellent le format des tableaux. Le jeu de stries obliques, caractéristiques des compositions mouvementées de Soulages qui recours à l'acrylique brossé, a nécessité de longues recherches pour être transposé dans le contexte d'une montre bracelet. Baume & Mercier a opté pour un cadran en laiton usiné au laser puis "noirci" par galvanoplastie. Une oeuvre miniature qui donne l'heure, ce n'est pas si courant.