Ingénieur fraîchement entré aux Ateliers de Jambes-Namur, à l'époque en pleine gloire, Frans Cools avait acquis une certaine renommée au Katanga où il venait d'achever la construction d'un pont long de 780 mètres. Peu après, se souvient-il, "on me présente les plans d'une construction bizarre, haute de 102 mètres, pesant 2.500 tonnes et constituée de neu...

Ingénieur fraîchement entré aux Ateliers de Jambes-Namur, à l'époque en pleine gloire, Frans Cools avait acquis une certaine renommée au Katanga où il venait d'achever la construction d'un pont long de 780 mètres. Peu après, se souvient-il, "on me présente les plans d'une construction bizarre, haute de 102 mètres, pesant 2.500 tonnes et constituée de neuf sphères d'un diamètre de 18 mètres". C'était, 165 milliards de fois agrandie, une maille élémentaire de fer constituée de neuf atomes, imaginée par un autre ingénieur, André Waterkeyn. Construit contre la montre, ce monument ne sera prêt que le jour de l'inauguration. La nuit précédente, il restait encore 2.300 boulons à serrer! L'Atomium devait en principe être détruit sitôt l'Exposition universelle de 1958 terminée. Mais "il peut encore tenir mille ans", s'enthousiasmait régulièrement Frans qui lui doit indéniablement sa célébrité. C'est à ce titre qu'il fut, par exemple, le premier Belge autorisé à rencontrer l'empereur Hiro-Hito depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le roi Baudouin aussi aimait beaucoup ce monument qu'il est venu visiter incognito sept fois. Tout au long de sa carrière, Frans Cools a supervisé la construction de centrales électriques ou nucléaires et jeté quantité de ponts: au-dessus de la Meuse à Dinant ou de la vallée de l'Amblève à Remouchamps. Il a également supervisé à Anvers la construction du viaduc du Palais des Sports et près de Bruxelles, celui de Vilvorde, son chantier le plus difficile. "J'y ai travaillé quatre ans", se souvient-il. En pleine forme malgré son grand âge, Frans Cools vivait retiré à Tessenderlo mais a été rattrapé par le covid. Il y a 15 jours, il s'était pour la première fois rendu à une réunion sans masque et était par la suite tombé malade.