Avant-dernier bambin d'une famille de huit enfants, Ibrahim Ouassari a grandi à Molenbeek et n'a pas terminé ses études secondaires. Ce jeune quadra vient pourtant d'entrer au conseil d'administration de Proximus, sur recommandation du MR, fort d'un parcours qui mérite le respect.
...

Avant-dernier bambin d'une famille de huit enfants, Ibrahim Ouassari a grandi à Molenbeek et n'a pas terminé ses études secondaires. Ce jeune quadra vient pourtant d'entrer au conseil d'administration de Proximus, sur recommandation du MR, fort d'un parcours qui mérite le respect. Autodidacte, l'homme a en effet appris le codage informatique en solitaire et lancé plusieurs entreprises actives dans les nouvelles technologies. Mais c'est son investissement dans l'association MolenGeek, cofondée avec Julie Foulon en 2016, qui l'a véritablement propulsé sur la scène médiatique. Ecosystème dédié au digital, cette ASBL est à la fois un espace de coworking et un centre de formation ouvert à tout un chacun, diplômé ou non. Sa dimension sociale lui a notamment valu le soutien de Google qui a déjà investi 400.000 euros dans MolenGeek, ce qui a permis à l'école de codage de dupliquer son modèle à Anvers et à Charleroi, mais aussi de s'exporter en Italie (Padoue) et aux Pays-Bas (Amsterdam et Rotterdam). Atypique, Ibrahim Ouassari va certainement donner un coup de jeune à l'opérateur télécom où il rejoindra entre autres les anciens ministres Stefaan De Clerck et Karel De Gucht. "C'est un privilège pour moi d'intégrer le CA de Proximus pour y apporter ma vision et mes expertises sur le digital, l'éducation, l'inclusion ou encore l'écosystème start-up, a notamment écrit le nouvel administrateur sur son compte Twitter. Je suis sûr que cette collaboration sera l'occasion d'accentuer l'innovation technologique dont nous avons besoin pour concrétiser ensemble le monde digital de demain."