C'était une urgence vitale pour Huawei. Placé sur liste noire par l'administration américaine en 2019, le fabricant chinois n'a plus accès aux mi...

C'était une urgence vitale pour Huawei. Placé sur liste noire par l'administration américaine en 2019, le fabricant chinois n'a plus accès aux mises à jour de Google ni à ses applis stars ni à son Play Store. Ses ventes s'en ressentent terriblement. Huawei ne détient plus que 5% du marché mondial (seulement 2% en Europe) pour 17% en 2019. Il n'a donc d'autre choix que de développer son propre "Android". C'est désormais chose faite: la semaine dernière, il a présenté HarmonyOS, la version smartphone de sa plateforme technologique interne. Conçu pour ne pas s'épuiser au cours du temps contrairement à Android, ce système d'exploitation va d'abord être déployé en Chine sur les nouveaux Huawei. L'Europe suivra assez vite.