Le scénariste et dessinateur franco-canadien Mikaël se lance dans un nouveau diptyque avec New York pour cadre. Après Giant et Bootblack, il nous emmène dans le Harlem des années 1930 à la découverte de ...

Le scénariste et dessinateur franco-canadien Mikaël se lance dans un nouveau diptyque avec New York pour cadre. Après Giant et Bootblack, il nous emmène dans le Harlem des années 1930 à la découverte de Stéphanie St.Clair, alias "Queenie". L'histoire est vraie et a déjà inspiré écrivains et historiens. Cette "femme d'affaires", comme elle se présentait elle-même, était en réalité une redoutable cheffe de gang du nord de Manhattan. Et dans un Harlem qui, deux ans après le krach de 1929, était délaissé par les pouvoirs publics et gangrené par une police corrompue, Queenie se battra contre le gang de Dutch Schultz qui envahit son territoire. Aujourd'hui encore, cette Martiniquaise d'origine fait figure de symbole d'émancipation des femmes mais aussi des Afro-Américains. Sur base d'un travail documentaire, Mikaël nous livre un récit romanesque magnifiquement mis en images, nous éclairant non seulement sur la forte personnalité de cette femme hors normes mais aussi sur les blessures de son passé antillais.