La Société d'exploitation de la Tour Eiffel veut, dans l'optique des JO de 2024, rénover la Dame de fer, moderniser la visite et simplifier les accès. Elle veut y promouvoir l'art de vivre...

La Société d'exploitation de la Tour Eiffel veut, dans l'optique des JO de 2024, rénover la Dame de fer, moderniser la visite et simplifier les accès. Elle veut y promouvoir l'art de vivre à la française et proposer une offre de restauration de qualité adaptée à tous les types de clients. Elle a donc lancé, fin 2017, un appel d'offres pour l'exploitation (à partir de septembre 2019) de ses restaurants, de son bar à champagne et ses points de vente à emporter. Parmi eux, le fameux restaurant étoilé Le Jules Verne, situé à 125 m de hauteur et Le 58, une brasserie typiquement parisienne, jusqu'ici exploités par Sodexo en partenariat avec le chef multi-étoilé Alain Ducasse. Ce dernier s'étant associé avec le concurrent Elior, Sodexo a choisi de lui opposer deux chefs : Frédéric Anton (trois étoiles au Pré Catelan) et Thierry Marx, le très médiatique chef bi-étoilé du Mandarin Oriental. C'est sûr, les couteaux sont bien aiguisés...